Blog Infoguerre

24.11.04

Encerclement de marché : bis repetita américain dans l’agriculture

Knowckers.org

Un transfuge roumain raconta un jour une belle histoire à des amis français. Issu d’une famille de l’ancienne aristocratie, il trouva son salut sous le dictateur communiste Ceausescu en passant des études d’ingénieur agronome. Après un passage au Ministère de l’agriculture, il fut envoyé en formation en Bulgarie pour se spécialiser sur le suivi des stratégies agricoles en Occident.
Sa spécialité d’analyste dans le renseignement économique lui permit de suivre avec beaucoup d’assiduité les affrontements souterrains qui mettaient aux prises durant la guerre froide les pays occidentaux à propos de certains enjeux agricoles. Un affrontement pérenne attira son attention : la conquête du marché mondial de l’alimentation animale par le lobby du soja américain. Il cita deux exemples non dénués d’intérêt : en 1945, l’administration d’occupation américaine interdit l’usage du lupin dans l’alimentation animale en décrivant cette plante comme un symbole nazi. La RDA et la Pologne continuèrent à cultiver le lupin comme plante servant justement à l’alimentation animale à la place du soja. A la chute du Mur, les Américains rachetèrent en Pologne les usines de traitement de lupin et réorientèrent leur activité vers d’autres domaines que le lupin. Si ce transfuge ne mentait pas, personne ne sera étonné de lire l’article qui suit.

Les Etats-unis imposent les OGM aux Irakiens
Une décision en faveur des multinationales de l’agro-alimentaire

Les Etats-uniens ont bien du mal à assurer la sécurité en Irak, mais avant de transférer la souveraineté aux irakiens en juin dernier, ils ont pris le temps de légiférer sur la Protection de la Variété des Plantes (PVP). L’ordre 81, signé par l’administrateur de l’Autorité provisoire Paul Bremer et qui a force de loi, remplace la loi irakienne sur les brevets de 1970. Alors que les droits de propriété privée sur les ressources biologiques étaient interdits, la nouvelle législation introduit un droit de propriété intellectuelle pour le créateur d’une nouvelle semence. Il aura le monopole de production, reproduction, vente, exportation, importation et stockage, pendant 20 ans pour les plantes agricoles, 25 ans pour les plantes et les vignes. Pour conserver et planter des semences, les paysans devront désormais s’acquitter de droits à leurs propriétaires.

Pour bénéficier de cette protection, une variété de plante doit satisfaire aux critères définis par l’UPOV (Union internationale pour la protection de nouvelles variétés de plantes, une organisation intergouvernementale composée de 53 membres) : la variété doit être nouvelle, distincte, homogène et stable. Des critères que ne remplissent pas les graines développées par les paysans, contrairement à celles des multinationales.

L’ordre 81 fait les affaires des entreprises qui contrôlent le commerce mondial des graines, comme Monsanto, Syngenta, Bayer et Dow Chemicals. Il est également une porte ouverte à l’importation et l’utilisation d’OGM en Irak. Une décision lourde de conséquence qui n’a pas été votée par une instance souveraine représentative du peuple irakien.

Source: http://forums.transnationale.org/viewtopic.php?t=6064&language=french

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home