Blog Infoguerre

25.1.05

La fausse croisade de Bernard Attali contre le nationalisme économique

Knowckers.org

Comment ne pas se réjouir de l’article de Bernard Attali, personnage français médiatique et politique important, paru dans le Figaro du 24 janvier 2005 et intitulé « La fin du nationalisme économique ». Contre l’érection de lignes Maginot économiques, contre la France cocardière, contre le manque de confiance dans nos capacités et surtout contre toute forme de conspirationnisme et autres théories du complot, M. Attali est contre. Trop contre. Trop car ironique sur les initiatives politiques du moment, méprisant les débats sur l’Intelligence Economique et condescendant vis-à-vis des PME françaises qui n’ont pas su faire face à la rapacité des fonds d’investissement. Otor et Gemplus sont, c’est évident, en plein fantasme face à Carlyle ou au TPG (dont M. Attali, ici juge et partie, gère les intérêts en France). Quel dommage qu’un personnage si brillant puisse faire l’amalgame entre nationalisme économique et patriotisme économique. Idéal-type de l'Homo oeconomicus, B. Attali s'est simplement tourné vers le plus offrant, guidé par une main qu'il ne voit pas, au doux son des sirènes d'outre-Atlantique qu'il, semble-t-il, n'entend pas: « Eviter les collusions entre vassaux... cultiver la docilité des sujets protégés » (Z. Brezinski). Mais, au final comment ne pas se réjouir qu’il prenne position en ce sens, c’est plus cohérent. Coupant court à tous les fantasmes conspirationnistes qu'il décrit, M. Attali prouve de plus une qualité rare en France: la soumission volontaire et heureuse. PS : en post-scriptum, B. Attali tiens à préciser qu’il s’exprime en citoyen averti, mais libre. Le lecteur lui aura accordé le crédit suivant : ancien magistrat, il a suffisamment servi la République, pendant trente ans et plus, pour que ses fonctions actuelles auprès d’un grand fonds d’investissment américain n’entachent ni la sincérité, ni la crédibilité de son propos. Bernard Attali aurait-il prévenu les reproches ?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home