Blog Infoguerre

7.1.05

Passer à l’offensive en matière de politique industrielle : on est loin du compte

Knowckers.org

acques Chirac a pris conscience de l’effort nécessaire à accomplir en tant que pilote d’un Etat/stratège mais les bonnes intentions en matière d’innovation ne suffisent pas. La France n’a pas de stratégie d’accroissement de puissance. C’est une constatation évidente que la classe politique ne veut pas admettre, à l’exception de quelques trop rares députés.La création d’une agence dotée de 4 milliards d’euros pour impulser des efforts de recherche sur des produits innovants comme la voiture propre ou les biotechnologies, est une étape élémentaire qui aurait dû voir le jour dès la fin des années 80. Au-delà de mesures de rattrapage du retard accumulé, le pouvoir exécutif doit s’attaquer aux problèmes de fond. A commencer par l’écriture d’une doctrine sur l’accroissement de puissance. Dans une telle optique, la France a plusieurs dossiers majeurs à finaliser : Le premier dossier porte sur le commerce extérieur qui est en train de prendre une pente négative durable (cf les articles du Monde publiés en novembre et décembre 2004 sur le sujet). Héritières d’une économie de subsistance centrée historiquement sur elle-même, les entreprises françaises ont le plus grand mal à se projeter hors des zones traditionnelles d’échange. C’est ce qui explique notre difficulté à nous implanter efficacement et durablement en Asie. Sans une solide politique d’intelligence économique, les efforts dans l’innovation ne compenseront pas ce déficit dans la conquête des parts de marchés dans les nouveaux pays industrialisés. Un Etat stratège digne de ce nom doit fixer en concertation avec les industriels des pays cibles prioritaires. La France ne peut plus se contenter de rayonner au gré du vent.

Lire la suite...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home