Blog Infoguerre

20.12.05

La � guerre de l?information du mouvement � des stagiaires

La � guerre de l?information du mouvement � des stagiaires

Le sujet n?est pas vraiment une d�couverte mais il fait la une de tous les m�dias : presse, radio, t�l�vision? La nouveaut� c?est que les stagiaires se rebellent et sont en gr�ve durant tout le mois de novembre avec en point d?orgue une journ�e de gr�ve g�n�rale le jeudi 24 novembre. D�non�ant le probl�me des stages abusifs en entreprise, un collectif baptis� G�n�ration Pr�caire coordonne les actions plut�t festives (pour ne pas dire d�cal�es) et les revendications dans l?objectif de faire r�former le statut de stagiaire.

Une situation de crise concernant les stages en France

D?apr�s le Conseil Economique et Social, pr�s d?un �tudiant sur deux - soit environ 800 000 - effectue au minimum un stage au cours de leur scolarit�. De son c�t�, l?APEC estime que 90% des dipl�m�s de niveau bac + 4 et plus ont effectu� au moins un stage au cours de leurs �tudes, 50% en ayant effectu� trois ou plus. Con�us � l?origine comme une ouverture du monde universitaire au monde professionnel, les stages ont acquis une importance d�cisive dans l?insertion professionnelle. Dans un contexte de ch�mage massif des jeunes dipl�m�s (16,3% chez les 18-30 ans), les stages ne constituent plus un � tremplin pour l?emploi � mais tendent � enfermer les jeunes actifs dans la pr�carit�.

La multiplication des stages pour les �tudiants et l?allongement r�gulier de la dur�e des �tudes ont fourni aux entreprises, administrations et associations une quantit� croissante de stagiaires. Confront�es � une conjoncture �conomique difficile, les employeurs ont peu � peu appris � utiliser cette main d??uvre dont la r�mun�ration n?est pas obligatoire. Le � contrat moral � initial du stage, outil � gagnant-gagnant �, mi-p�dagogique, mi-professionnel, s?est peu � peu perdu. Il est aujourd?hui fr�quent que les stagiaires occupent de v�ritables postes de travail, sans aucune dimension p�dagogique. Plus grave, des stagiaires se succ�dent parfois ind�finiment sur un m�me poste rempla�ant ainsi un salari� permanent. De leur c�t�, les organismes de formation (�coles et universit�s) n?assurent pas non plus toujours correctement le suivi des stagiaires pour diverses raisons (trop d?�tudiants par enseignant, inscription alibi � la facult� afin d?obtenir une convention et de conserver le statut d?�tudiant, ?).

Une politique de communication originale port�e et amplifi�e par Internet

Lanc� d?abord via des discussions sur des forums en ao�t puis sur un weblog en septembre, un r�seau de stagiaires en r�volte diffusant leur t�moignage s?est mont� et a donn� naissance � la cr�ation de la coordination G�n�ration Pr�caire qui s?est dot�e en octobre d?un site f�d�rateur de toutes les comp�tences et �nergies acquises � sa cause. L?information s?est alors tr�s vite r�pandue sur Internet notamment par les blogs et a �t� reprise par les m�dias. Inutile d?insister sur le fait que dans la sph�re journalistique, les pigistes et les stagiaires sont l�gions. Jugeant n�cessaire de se sortir du cadre virtuel des blogs et des mails pour se rencontrer, se compter et �changer, les membres du collectif ont lanc� un appel � la gr�ve g�n�rale des stages. Il y a d?abord eu la participation � la manifestation unitaire des syndicats le 4 octobre, puis des r�unions de travail et d?information, la manifestation un peu loufoque du 1er novembre, ?

Parall�lement, une s�rie de mobilisations courtes appel�es � flash-mobs � ont eu lieu sur Paris (tractage aux Halles, � la D�fense et dans des cantines de grandes entreprises, rencontre avec des DRH de grands groupes, par exemple chez Hachette Editions, filiale du groupe Lagard�re dans un secteur r�put� pour ses bataillons de stagiaires et autres contrats pr�caires?).

Forts du retentissement m�diatique que le mouvement G�n�ration Pr�caire a rencontr� au cours de ces deux derniers mois, les membres du collectif ont nou� de multiples contacts en vue de faire avancer leurs propositions de r�forme et aboutir � la cr�ation d?un cadre juridique des stages : rencontre avec les cinq centrales syndicales, rendez-vous avec le MEDEF et la CGPME, participation aux Etats G�n�raux de la Vie Etudiante, entretien avec des d�put�s de toute ob�dience, ?

G�n�ration Pr�caire plaide pour l'inscription du statut du stagiaire (dont la version actuelle date de 1978) dans le Code du travail et l'instauration d'une r�mun�ration minimale, progressive et assujettie aux contributions sociales. La coordination s?est fix� comme objectifs pour le printemps 2006 d?obtenir l?�tablissement d?un bilan sur l?impact �conomique des stagiaires sur le march� du travail (�tude chiffr�e) et faire passer la r�forme du statut des stagiaires avec r�mun�ration obligatoire.

Des premiers r�sultats encourageants

Ces actions ont permis d?informer les salari�s, de susciter le d�bat et pour G�n�ration Pr�caire de constater que le grand public est sensible � la cause des stagiaires. Les Minist�res de l?Education nationale et du Travail d�clarent vouloir ouvrir des consultations sur la question des stages. Le MEDEF s?engage pour sa part � �laborer une � charte de bonne conduite �, pour � responsabiliser � les diff�rents acteurs impliqu�s - l'entreprise, le stagiaire et l'�tablissement d'enseignement. Ce ne sont que des premiers pas des diff�rentes institutions en direction de ce mouvement qui se veut ind�pendant de tout parti et tout syndicat.

Quelques centaines de personnes r�unies sur Paris et des essaimages �galement en province c?est un demi succ�s, gare � l?essoufflement des bonnes volont�s et de l?int�r�t des m�dias ! Pour ne pas laisser retomber la mayonnaise qui a l?air de prendre, il serait me semble-t-il judicieux de continuer � utiliser Internet pour d�noncer les pratiques abusives au moyen par exemple d?un site de notation des entreprises ou organismes stagiophages? C?est en tout cas le conseil que je pourrais donner aux �tudiants des formations en IE, victimes eux aussi de ce syst�me inique. A eux de se f�d�rer et de coordonner !

St�phane MARTIN, cofondateur de M�tis **


NB : une analyse plus approfondie sur la gen�se de ce mouvement et sur la strat�gie Internet mise en oeuvre sera d�crite dans le prochain num�ro de VigIE, la lettre d?information du Master IECS

Site ressource du collectif G�n�ration Pr�caire et sa p�tition en ligne qui d�j� recueillie plus de 10 000 signatures
http://www.generation-precaire.org

Portofolio du 1er novembre, la premi�re gr�ve des stagiaires
http://www.lemonde.fr/web/portfolio/0,12-0,31-713545,0.html

* � arm�e de r�serve de l?entreprise �, expression utilis�e par le quotidien Le Monde pour le titre d?un de ses articles (Le Monde, p. 12, Fr�d�ric Potet, 05/11/2005)
** M�tis, l?association des anciens du Master IECS de l?Icomtec (Universit� de Poitiers - site du Futuroscope)

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home